Réactions

Table des matières

Je souhaite réagir à différents billets vus sur différents blogs.

La fin de l'internet illimité ?

Billet d'origine : La fin de l'internet illimité ? chez le Hollandais Volant

Je n'ai pas grand-chose à rajouter ... tout est dit. Déjà que les FAI ont perverti l'esprit initial d'internet en mettant en place un débit asymétrique entre l'émission et la réception ... La base d'internet c'était justement l'égalité entre tous. Tout le monde pouvait devenir l'hébergeur d'un service et/ou d'un contenu ... Le web 2.0 (et bientôt le cloud) a fait croire aux utilisateurs qu'ils pouvaient publier ce qu'ils voulaient, qu'ils avaient le contrôle ... vaste blague.

Ce problème d'inégalité va être aggravé par le fait que les FAI freinent le déploiement de l'IPv6. Certains abonnés vont donc se retrouver derrière un NAT géant ... Essayez de faire un serveur derrière un NAT sans pouvoir faire de DNAT.

Maintenant, on nous parle de limiter la consommation générale ou de brider certains services en fonction d'un forfait. Ça me dépasse ... Comment certaines sociétés (dans les deux sens) peuvent-elles sacrifier une des plus merveilleuses inventions de l'Humanité ?

Le combat commence. Législatif évidemment, mais aussi technique vu les députés que l'on a (on reparle d'HADOPI, de LOPPSI, de la nouvelle CNI, ... ?) ...

Les filtrages selon le protocole (pas de P2P dans ce forfait !) et/ou destination (pas de Youtube dans ce forfait !) pourront être déjoués avec des proxies, des VPN, des tunnels (HTTP, DNS, ...) mais à quel prix sur le confort d'utilisation ?

Les limitations de consommations tous azimuts pourront être contrés (avec des limites tout de même) avec des services proposant des proxies "compressants" : le client envoi un flux fortement compressé au serveur, le serveur va chercher la ressource et la retourne au client sous forme compressée. On me souffle dans l'oreille que ce principe existe déjà sur les pages web ou chez Opéra (Opéra Turbo). En effet et j'en vois une version améliorée. Néanmoins, les consommateurs de flux lourds et faiblement compressibles seront toujours pénalisés (par le temps ou la qualité). Je ne parle pas des FAI alternatifs car ils sont plus chers (avec des bonus, je ne conteste pas) et donc ceux qui n'ont pas les moyens de se payer le superforfaitdelamortkitue ne pourront pas se payer un abonnement chez un FAI alternatif. Et il y a les solutions auxquelles je n'ai même pas pensé et celles qui n'ont pas encore été inventées.

Je crois en l'humain et je crois qu'il y a toujours une solution. Pour le pire et le meilleur : ils ont voulu sanctionner l'usage illégal du P2P sans proposer de solutions viables et en utilisant des moyens douteux et contestables ? On a vu le résultat (VPN, DDL, attaque de TMG, ...). Ils ont voulu condamner la liberté d'expression (pays arabes (même si c'est la galère pour certains d'entre eux à l'heure actuelle en fonction des sacro-saints intérêts économiques), Wikileaks ou même SebSauvage), on a vu le résultat (mass mirroring rendu accessible à tous (ex. : le projet autoblog), effet Streisand/Flamby, ...) . Ils favorisent encore et toujours la finance, on verra bien le résultat ... Ils veulent limiter toujours plus la liberté d'expression ... on reparlera de l'expansion des réseaux anonymes et chiffrés qui rendront impossible l'identification des vrais criminels ...

Et quand beaucoup de gens en auront beaucoup trop marre, on passera à l'internet version 2.0 : les réseaux maillés voir des réseaux maillés avec des liens chiffrés et une sortie dans un pays dont la masse politique est plus intelligente. Tout ça sans FAI.

J'ajouterai une dernière chose : le P2P, ça arrange bien les FAI. Les majors ont voulu faire passer les gens au DDL ... forcément, les coûts ne sont pas les mêmes.

Blogotext en licence CC-BY-NC

Hé oui, je me réveille : depuis le 12/05/2011, Blogotext est diffusé sous licence CC-BY-NC. Adieu la terrible clause ND. Je ne peux que féliciter le Hollandais Volant. A quand la suppression de la clause NC ? 🙂

Nous utilisons Linux pour le fun

Billet d'origine : « We use Linux because it's fun » chez le Hollandais Volant

Si je me contente de dire "+ 1", vous ne m'en voudrez pas ?

La GNU GPL, ça pue, c'est pas assez libre !

Billet d'origine : Les licences : GPL vs LGPL chez Migwel.

Si je suis d'accord sur l'argument avancé (la liberté c'est de laisser le choix à ceux qui utilisent notre composant logiciel de faire du libre ou pas), je souhaite quand même atténuer les reproches faits à la GPL.

D'abord il faut rappeler le contexte de sa création : de ce que j'en sais, les débuts de l'informatique étaient placés sous le signe du libre échange. Tout s’échangeait. Puis arrive l'époque ou certains refusent de partager pour des intérêts économiques. RMS, mais d'autres devaient partager ses pensées, a réagit, comme d'habitude, à l’extrême, en imposant le partage. Ceux qui veulent partager doivent le faire à fond, sans compromis possible. Pour moi, la montée en puissance des logiciels privateurs justifiait l'emploi d'une telle licence.

Ensuite, il faut revenir dans le contexte actuel : a-t-on besoin d'une licence virale de nos jours ? Oui, oui et encore oui. Je pense que rien n'a changé en 22 ans et qu'on en est toujours au même point : les intérêts économiques avant tout ... mais avec des modèles économiques dépassés ... forcement ça ne passe pas. Je ne parle même pas du manque de reconnaissance.

Enfin, la liberté, c'est aussi la possibilité de faire un choix et de l'assumer. De ce fait, si vous n'aimez pas le principe de la GNU GPL, vous pouvez choisir une licence qui sera plus en accord avec vos principes éthiques et moraux : BSD, MIT, WTFPL, ....

J'espère qu'on s'est bien compris : je n'attaque pas ceux qui critique négativement la GNU GPL et je ne leur demande pas de se taire, je dis juste qu'il est vain d’espérer un changement de cette licence qui a été prévue comme cela à l'origine et qui trouve encore aujourd'hui une raison d'être dans nos sociétés.

Un des plus beaux jours de ma vie sera le jour où la GNU GPL perdra de sa valeur car plus nécessaire.

Sans rapport mais tant que j'y suis : je vois beaucoup de gens parler de la Do What The Fuck You Want To Public License et autres. Il faut faire attention aux licences dont la valeur n'a pas encore été reconnue sur le territoire national (dans mon cas : la France). Celle de la GNU GPL l'est.

L'élitisme c'est le maaaal

Billet d'origine : OMG, je viens de me faire clasher par ma boulangère ! chez Mange ta main.

Comme lui, je me confesse : oui, j'ai été coupable ! Mais je le suis encore. Et je continuerai à l'être ! Tout comme la GNU GPL, l'élitisme peut se justifier. Un exemple tout bête : si des élitistes qui m'ont un jour pris pour un con viennent me demander quelque chose dans mes domaines de compétence, qu'ils ne s'attendent pas à obtenir une réponse correcte : je ferais comme eux, à savoir : "tu ne connais pas ?", "non, tu n'emploies pas le bon terme", "tu ne sais pas ce qu'est le support NFS par Firewall IP de masquerading Ethernet en double filtrage coaxial sur ICMP ?? Putain de grosse lame" (source : tRoU dU cULz hiDEoUt) ... Chacun son tour ...

Par contre, pour le reste des gens, je continuerai à partager sans problème mes connaissances et sans les prendre pour des cons. Le seul intérêt du savoir et du monde des idées, c'est de les partager. C'est d'ailleurs la raison d'être de ce blog. Je ne vous connais pas et si ça se trouve, vous être un élitiste et je m'en moque tant que je ne le sais pas. Je me répète mais le savoir doit être partagé uniquement entre les gens qui comprennent la valeur de ce partage.

Commentaires ou pas ?

Le débat fait rage :
Au revoir les comms. chez Korben
Edito du 02/08/2011 chez Korben
No comments chez SebSauvage
Vous savez pas vous tenir ? chez le Hollandais Volant

Tout a été dit donc je ne rajouterai rien. Ha si, deux choses : les échanges entre individus sont capitaux pour se forger une opinion, apporter des corrections, ... Les commentaires permettent cet échange. Néanmoins, si cela doit se passer dans de mauvaises conditions, autant ne pas échanger. On en revient donc à un problème similaire à celui de l'élitisme évoqué ci-dessus. Si ça devait arriver ici, je serais sans pitié : adieu les commentaires et pour toujours.

Le reste

Je zappe les pseudo actualités à la con : Depardieu qui pisse dans un avion je m'en fout, il y a plus important dans le monde. Le risque de canicule, qu'on informe les gens ok. Qu'on ne parle que de ça, ça me soule : il y a d'autres sujets plus importants (au choix : Libye, Syrie, Botzaris36, vraie finance (pas juste me dire que tout va bien), ...).

Je m'exprime rarement sur l'actualité mais ce n'est pas pour ça que je m'en moque et que je reste passif, bien au contraire (j'avais écrit aux députés de ma région concernant HADOPI, LOPPSI, ACTA, j'avais organisé des discutions dans ma ville afin d'informer les gens sur ces mêmes lois, idem pour la monté de la société de surveillance ...). Si je n'écris rien sur ce blog, c'est que, d'une part, je trouve que d'autres ont déjà écris sur ces sujets mieux que je ne pourrais le faire. Et, d'autre part, j'aime prendre un peu de recul avec l'actualité, histoire, entre autres, de contrer les effets d'annonce qui servent de guides aux politiques.

Aucun commentaire.

Ajoutez votre commentaire