Mais c’est quoi ces questions de merde ?!

Ouais, je sais : encore un billet de mauvaise humeur. Mais comme d'habitude, il y a de quoi.

Je vais encore charger les banques. C'est purement une coïncidence si ça tombe sur elles : j'ai déjà eu des cas similaires avec des sociétés non financières.

L'autre jour, j'ouvrais un compte dans une nouvelle banque. Je passe les détails car ils sont sans importance sauf un seul : pour une fois, pas besoin d'un/une conseiller(e) (enfin !), l'ouverture se faisant à l'unique guichet de la banque.

Comme d'habitude, il y a 3 tonnes de papiers à signer : un pour l'ouverture du compte, un pour activer le service internet (traduction : regarder et faire quelques opérations sur votre compte via internet), un pour ...

Sachant que je dispose, comme pour tout bien ou service vendu par une société, d'un délai de rétractation légal (porté à 14 jours dans le cadre de tout produit financier dixit l'article L341-16 du Code monétaire et financier, entre autres) et comme je n'aime pas embêter les personnes qui attendent derrière moi (tout comme je n'aime pas avoir, devant moi, une personne qui traîne au seul guichet disponible), je parcours rapidement les documents qui me sont présentés et je les signe.

Vous vous doutez bien (enfin j’espère sinon c'est que vous ne lisez pas suffisamment ce blog) que je ne m'arrête pas là : que j'aie eu ou non le temps de lire les documents dans l'enseigne qui me les a transmis, je relis toujours lesdits documents à tête reposée. Ça permet de s'assurer que le vendeur nous a bien tout dit et qu'on a bien compris ce dans quoi on s'engage.

Je relis donc les documents qui m'ont été filés par la banque et je tique sur le genre de phrase qui se trouve juste avant l'endroit où vous devez apposer votre signature et qui vous dit, en gros :

Un exemplaire des Conditions Particulières et des Conditions Générales de Vente ont été remis au souscripteur qui adhère à l'ensemble des clauses y figurant.

Sauf qu'on ne m'a pas remis lesdits exemplaires. Je ne sais donc même pas les clauses que j'ai tacitement acceptées via ma signature.

Je téléphone donc au service relation clients de la banque afin de savoir où je peux me procurer ledit document. J'aurai bien cherché sur leur site internet s'il était plus ergonomique et si j'étais sûr d'y trouver la dernière version en vigueur (car, de vécu, ce n'est pas toujours le cas !). Dans le doute, et par sécurité, je préfère demander où je peux me procurer la version en vigueur.

Et là, mon interlocuteur me sort le genre de phrase qui m’énerve :

Pourquoi voulez-vous ces documents, monsieur ?

Heu .... bah .... je n'ai plus de PQ dans mes WC donc je me suis dit que ça pouvait faire l'affaire ! Sérieux, je veux les documents pour les lire, pardi !

Et là, mon interlocuteur me place le genre de phrase qui m'énerve encore plus :

Que craignez-vous, monsieur ?

Heu ... bah ... je ne sais pas ... de me faire enfler, peut-être ? Et vous, que craignez-vous en me transmettant ces documents ?

C'est quand même aberrant de demander au client pourquoi il veut obtenir une copie des documents qu'on est censé lui fournir et qu'on lui a fait implicitement accepter ! C'est donc d'un ton énervé que j'explique cela à mon interlocuteur qui me promet que je recevrai les documents par voie postale en début de semaine prochaine. J'ai bien évidemment averti mon interlocuteur qu'en l'absence des documents sous 10 jours (le temps de les lire, de les comprendre et de pouvoir procéder à la clôture du compte avant la fin du délai légal de rétractation si il s'avère que les clauses ne me plaisent pas), je clôturerai le compte concerné.

Note : pour ceux qui voudrais voir un exemple online du phénomène que je dénonce, regardez le paragraphe "PS" de Les installeurs qui vous simplifient la vie chez Sebsauvage.net. Plus d'un mois après, cela est toujours d'actualité : Allmyapps ne communique toujours pas ses conditions de vente. Aberrant !

Ils font chier ces salopards de clients nazis-communistes-pédophiles-pirates à ne jamais faire confiance et à réclamer une copie des conditions de vente qu'ils ont acceptées !

Né pour être un râleur !

Aucun commentaire.

Ajoutez votre commentaire