Restaurer une partition effacée accidentellement

Par malheur, j'ai supprimé (pas formaté !) une partition du disque dur de mon ordinateur portable. Il s'agit de la partition qui contient Kubuntu et donc tous mes logiciels et tous mes réglages. Comme le stage 2 de GRUB 2 est aussi stocké sur cette partition, je ne peux plus booter, que ça soit sur Windows ou sous GNU/Linux. Le temps presse, je n'ai pas le temps de tout réinstaller et pourtant, j'ai besoin de mon GNU/Linux.

Évidemment, j'ai 4 copies de tous mes documents dans 4 disques de 1 To chacun, disposés dans des lieux géographiques différents mais pas une seule image disque de mes partitions ... Conclusion : Clonezilla c'est bon, mangez-en plus souvent !

La perte éventuelle de mes réglages me fait peur mais j'essaie de réfléchir ... Eurêka ! Je me souviens à présent ! Les données sont encore sur le disque. Ce qui a été effacé, c'est juste l'entrée décrivant la partition dans la table des partitions, elle-même contenue dans le MBR. Il suffit de restaurer cette entrée dans la table des partitions et on retrouvera notre partition.

Reste à savoir quel logiciel utiliser. Google n'est pas trop bavard. Mais je me souviens que TestDisk (dont j'ai déjà parlé dans ce blog) propose plein de fonctionnalités différentes.

Je cherche sur le wiki officiel de TestDisk (lien plus haut) et je trouve même un tutoriel : TestDisk Step By Step.

Je ressors mon LiveCD Backtrack 4 R1 du placard, je me connecte à internet dans l'intention d'installer TestDisk avec apt-get. Mais apt-get me signale que TestDisk est déjà installé. Cela confirme ce que je dis souvent : y'a tout dans Backtrack.

Je suis le tutoriel donné plus haut et je retrouve l'accès à ma partition qui contient Kubuntu.

Par contre, TestDisk a cru que la partition contenant mes documents était en FAT32 et a, de ce fait, corrigé la table des partitions. Au reboot, Kubuntu n'a pas pu monter la partition et j'ai dû appuyer sur S pour passer. La réaction de Kubuntu est normale : il n'y avait pas de cohérence entre ce qui est annoncé dans le fichier /etc/fstab (partition NTFS) et la réalité (signature FAT32 dans la table des partitions).

J'ai jonglé entre TestDisk et cfdisk mais je n'ai pas réussit à restaurer cette partition.

Néanmoins, étant donné qu'il me restait 3 copies de cette partition sur d'autres disques, je n'ai pas été jusqu'au bout et il y a obligatoirement une solution pour ceux qui chercheront jusqu'au bout.

Aucun commentaire.

Ajoutez votre commentaire