Vous avez installé GNU\Linux et votre Windows 7 vous fait la tête

Note : ce billet provient de l'ancien blog, celui que j'avais mis en ligne durant le développement de la version orientée objet du site, puis la version utilisant Blogotext. J'ai conservé la date de publication d'origine.

Table des matières

GNU\Linux n'est pas nouveau pour moi : j'ai déjà utilisé Débian sur une longue période pour le plaisir, j'ai utilisé Backtrack 2 (!) puis Backtrack 4 en live CD pour tester la sécurité de mon réseau wifi personnel. Et je ne compte plus le nombre de fois où gparted ou clonezilla, dans leur version live CD, m'ont aidés.

Ce coup là, j'ai installé Kubuntu sur mon ordinateur portable à l'aide d'une clé USB. L'installation en moins de 5 minutes m'a bluffée, d'autant que mon portable n'est pas une bête de course. Les trolls diront "normale que ça s'installe vite, GNU\Linux c'est no-features" ;).

Mais, de retour sous Windows 7 pour récupérer quelques documents, deux problèmes apparaissent. Dommage que j'ai besoin de Windows pour mon travail sinon j'aurais résolu les problèmes plus rapidement : formatage de la partition contenant Windows.

Ré-activer le verrouillage automatique du pavé numérique au démarrage de Windows

Le BIOS active bien le verrouillage du pavé numérique mais, visiblement, GRUB annule cela. Il faut donc activer le pavé numérique sous Windows et sous Kubuntu.

Occupons-nous d'abord de Windows : la solution la plus souvent conseillée sur le net est de modifier, dans le registre, la valeur HKEY_CURRENT_USER\Control Panel\Keyboard\InitialKeyboardIndicators pour la faire passer à "2".

En ce qui me concerne, la valeur était bonne pour mes deux comptes utilisateurs. La solution est donc ailleurs. Elle est aussi donnée un peu partout sur le net : il faut modifier la valeur HKEY_USERS\.DEFAULT\Control Panel\Keyboard\InitialKeyboardIndicators pour la mettre à "2" .

Attention : contrairement à la valeur "HKEY_CURRENT_USER\Control Panel\Keyboard\InitialKeyboardIndicators", il vous faut un compte avec les droits administrateurs pour modifier cette valeur.

En ce qui me concerne, la valeur initiale était : 2147483648, ce qui me semble bizarre vu que les valeurs admises par le système sont 0 ou 2. Néanmoins : premier problème résolu !

Explorer.exe : Échec de l'exécution du serveur

En effet, à chaque fois que j'ai recours à l'explorer Windows, j'ai le droit à ce message d'erreur : quand je clique sur l'icône "Ordinateur" du bureau, quand je tape "explorer.exe" dans "Exécuter", quand je tape "C:\" dans "Exécuter", etc ...

Plusieurs solutions sont diffusées sur le net. J'ai essayé celle qui consiste à réinscrire certaines dll, j'ai aussi essayé celle qui consiste à modifier la valeur "HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Explorer\User Shell Folders\Personal" du registre.

Aucune d'entre elle a fonctionné, même après un reboot. J'ai trouvé la solution par moi-même, et surtout par le plus grand des hasards.

Ouvrez votre navigateur internet et téléchargez un fichier, n'importe lequel. Sauf réglage, il va vous demander dans quel dossier vous voulez enregistrer le fichier. A gauche de la fenetre "Enregistrer sous", vous avez des liens et notamment les bibliothèques "Documents", "Images", "Musiques", "Vidéos". Pour chacune d'elle, consultez ses propriétés et vérifiez que tous les emplacements définis dans les propriétés existent bien.

En effet, quand j'ai installé Kubuntu, j'ai formaté ma partition qui contenait mes documents en FAT32 (pour avoir le top de la compatibilité, sans la charge CPU qui explose à cause de ntfs-3g), ce qui a eu pour effet, au redémarrage de Windows, de changer la lettre de ma partition et donc de faire pointer les liens "bibliothèques" dans le vide.

Et voila, deux problèmes en moins.

Installer Emesene 1.6.2 sous Windows 7 à partir du tarball

Édit du 08/03/2011 à 20h25 :
Attention : Ce billet est utile uniquement dans le cas où la dernière version d'Emesene n'est pas disponible, sous forme d'installeur pour Windows (l’installeur sert pour les 3 dernières versions de Windows : XP, Vista, 7), sur le site officiel (en bas de la page). Actuellement, la dernière version stable d'Emesene est la 2.11.7 (c'est écrit en haut de la page) et l'installeur Windows proposé sur le site installe la version 2.11.7. Vous n'avez donc pas besoin de suivre ce billet : téléchargez l'installeur, installez, exécutez !

Je constate également que tout se perd : Emesene est devenu un client multi-protocoles (MSN, GTalk, Jabber, Facebook chat, ...) comme tant d'autres et c'est bien dommage. Si vous voulez un client pour aller uniquement sur le réseau MSN (c'est le but de cet article à la base), tournez-vous vers msnp-sharp (licence MIT), aMSN (licence GNU GPL) ou bien encore, mais c'est dommage vu la licence, vers Mercury Messenger (licence propriétaire).

Enfin, sachez que ce tutoriel n'est plus valide avec le tarball/zipball de la version 2.11.7 (et donc des versions ultérieures). Si vous voulez vraiment utiliser le tarball/zipball pour installer Emesene, suivez les instructions qui se trouvent dans le fichier INSTALL_WINDOWS.txt du tarball/zipball.

Fin de l'édit

Note : ce billet provient de l'ancien blog, celui que j'avais mis en ligne durant le développement de la version orientée objet du site, puis la version utilisant Blogotext. J'ai conservé la date de publication d'origine.

Table des matières

Présentation rapide de Emesene

Emesene est un client de messagerie instantanée alternatif à Windows Live Messenger de Microsoft. Tout comme lui, il permet d'utiliser le protocole MSN. Mon intérêt pour ce logiciel vient du fait qu'Emesene n'est pas multi-protocoles contrairement à beaucoup d'autres clients de messagerie instantanée. Si j'ai besoin de me connecter seulement sur le réseau MSN, je préfère avoir un logiciel spécialisé pour ça plutôt qu'un logiciel multi-protocoles dont je ne me servirai que de 2% des fonctionnalités.

Quel est le problème ?

  1. La version 1.6.1 s'est mise à planter souvent et/ou à afficher de nombreux message "Exception" comme celui-ci :

    Exception
    You are using emesene 1.6.1 "mate" so you're free to complain here: http://forum.emesene.org/index.php/board,19.0.html
    Check already existing tickets for duplicates first, please. Traceback (most recent call last):
    File "emesenelib\soap\manager.pyo", line 139, in process
    File "emesenelib\soap\manager.pyo", line 76, in process
    File "emesenelib\ProfileManager.pyo", line 152, in onGetProfile
    IndexError: list index out of range

  2. La version 1.6.2, pourtant disponible depuis le 26 mai, n'est pas disponible sous forme d'exécutable "clé en main".

La solution ? Dompter un python !

En effet, pour utiliser la version tarball d'Emesene 1.6.2, il faut installer Python. Notez que la solution que j'expose ici est partielle : n'utilisant ni webcam ni micro, je ne me préoccupe pas de la compilation de la libmimic nécessaire au bon fonctionnement de la webcam.

Télécharger le nécessaire

Il faut :

  • La dernière version de Python pour Windows
  • La dernière version de GTK2 runtime pour Windows
  • La dernière version de pycairo pour Windows
  • La dernière version de pygobject pour Windows
  • La dernière version de pygtk pour Windows

Installer le tout

Évidemment, il vous faut une session avec les droits administrateur (ce qui ne devrait pas poser de problèmes, on parle de Windows, là :p). Attention : il y a un ordre d'installation à respecter.

D'abord, il faut installer Python. Attention : sous Windows 7 avec Python 2.6.5, et aussi bizarre que cela puisse paraitre, il faut installer Python "only for me, xxx" pour que les sessions avec les droits limités puissent exécuter Python (et donc Emesene). Si vous aimez que vos programmes soient bien rangés, vous pouvez installer Python dans "Programm Files" au lieu du répertoire proposé par défaut (C:\Python{version de Python}).

Ensuite, il vous suffit d'installer le GTK2 runtime.

Ensuite, installez pycairo, puis pygobject puis pygtk (dans cet ordre).

L'heure du test

Allez dans le menu démarrer, trouvez "Python" et lancer la "IDLE (Python GUI)". A l'intérieur de celle-ci, tapez "import gtk".

Si des erreurs s'affichent, vous devez désinstaller tout ce que nous venons d'installer puis tout réinstaller en suivant l'ordre que j'ai donné. Si ça ne marche toujours pas, essayez une version précédente de Python. Dans ce cas, attention à bien télécharger les versions de gtk2 runtime, pycairo, pygobject, pygtk compatible avec votre version).

Si le prompt (">>>") s'affiche, vous pouvez passer à la suite.

Installer Emesene

Créez un répertoire "Emesene" dans "Programm Files" et décompressez la version tarball à l'intérieur de ce nouveau dossier.

Voila ! l'installation est finie ! Waaaaaah on se croirait presque sur un système UNIX (ou pas) !

L'heure du test, le retour

Ouvrez une invite de commande et tapez : "C:\chemin\de\python\python" "C:\chemin\de\Emense\emesene" (avec les guillemets). Exemple : "C:\Program Files (x86)\Python\python.exe" "C:\Program Files (x86)\emesene\emesene". Normalement, Emesene démarre. Des messages s'affiche dans l'invite de commande. Ils indiquent que la webcam ne sera pas supporté car vous n'avez pas compilé la libmimic, n'ayez pas peur :p.

Il ne vous reste plus qu'à créer les raccourcis dans le menu démarrer et dans le sous menu "Démarrage" si vous souhaitez qu'Emesene démarre automatiquement avec Windows. Comme cible du raccourci, vous mettrez évidemment "C:\chemin\de\python\python" "C:\chemin\de\Emense\emesene".

Si vous ne parvenez pas à faire fonctionner Python, je met à votre disposition un package (22.5 Mo) qui contient tout ce qui faut (python, gtk2 runtime ...) et qui fonctionne.

PS : Pour l'ordre d'installation des différents composants, ce blog m'a bien aidé : Installing PyGTK on Windows